• Alexander Ståhle, "monsieur Sociotopes", évoque 2019

    Alexander Ståhle, "monsieur Sociotopes", évoque 2019Notre inspirateur Alexander Ståhle, chercheur en urbanisme et directeur du bureau d'études Spacescape, est devenu une autorité écoutée en Suède sur les questions de développement urbain durable. Le 31 décembre, le quotidien national Dagens Nyheter lui a posé quelques questions quant à la manière dont il voit l'année 2019 dans son domaine à Stockholm. Voici l'essentiel de ses réponses :

    Quel sera le grand changement à Stockholm en 2019 dans ton domaine ?

    - La politique de circulation durable va avoir un impact réel. Des autoroutes de Stockholm vont être transformées en boulevards urbains agréables. La ville aura plusieurs nouvelles rues piétonnes ainsi que des zones sans voitures. Un réseau cyclable régional va être construit. Les normes imposant des surfaces de stationnement seront supprimées.

    Quel sera le plus gros défi en 2019 ?

    - Amener les Stockholmois à laisser leur voiture à la maison, et découvrir ainsi le bonheur de s'offrir - et d'offrir aux autres - une liberté accrue. Les grands acteurs de la construction et de la vie économique doivent aussi comprendre que les valeurs urbaines sont créées par la distance de marche et les transports en commun, et que les investissements dans de nouvelles routes pour les voitures entravent le développement.

    Et pour les cinq prochaines années ?

    - La ségrégation ne sera pas résolue du jour au lendemain, car elle est intégrée à la structure même de la ville. Une façon de la réduire réellement consisterait à construire des appartements dans des zones résidentielles, et des maisons individuelles dans les gros quartiers d'habitat collectif. Cela augmenterait également la mobilité recherchée sur le marché du logement. Mais les politiciens le voudront-ils ?

    Qu'est-ce qui aurait déjà dû être engagé ?

    - Nous aurions dû abandonner le projet de contournement routier de Stockholm et faire comme à Bogota, capitale de la Colombie : utiliser les crédits des routes pour développer les transports en commun, les réseaux cyclables et les logements bon marché. L'Administration suédoise des transports aurait dû démontrer que ses modèles socio-économiques étaient fondés sur des preuves.

    Photo : vidéo YouTube, pas d'auteur identifié.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :