• De l'importance de la boulangerie

    De l'importance de la boulangerieLes études en cours sur un bourg rural du Morbihan, dont il était question ces dernières semaines, soulignent le rôle capital de la boulangerie dans la vie quotidienne des habitants. Lorsque le pain est bon et que les patrons sont avenants, ce qui est le cas dans notre commune, leur magasin devient un facteur essentiel d'animation des espaces publics environnants. Mais nous allons voir que la présence d’une boulangerie dans un bourg n'a rien d'évident, et qu'elle soulève des problèmes d'aménagement très actuels.

    Circulant l'été dernier dans les communes du pays de Vitré (Ille-et-Vilaine), j'ai été frappé par la tendance actuelle à sortir les boulangeries des centres-bourgs pour les placer en périphérie, de préférence sur un giratoire permettant de capter les flux de voitures en transit, et sur une vaste parcelle permettant d'offrir un "grand parking" (voir photo du haut). Dans certains cas, on peut aller jusqu'à la boulangerie "drive-in" qui évite de sortir de sa voiture (photo du bas, à Châtillon-en-Vendelais) . Les avantages de ce genre d'implantation sont évidemment de taille : excellente accessibilité pour les "gens normaux" que sont les automobilistes, pas de problème pour se garer, possibilité pour le boulanger de moderniser et agrandir son magasin... Mais en sens inverse, il y a la dévitalisation commerciale du cœur du bourg, le déclin de la vie sociale dans les espaces publics, les difficultés accrues pour les personnes non motorisées... et l'évolution des pratiques de courses vers un cabotage automobile quotidien. Et comme notre pays déploie des efforts apparemment couronnés de succès pour augmenter ses émissions de gaz à effet de serre (voir Le Monde aujourd'hui), on attend d'ailleurs une prochaine étape du processus, qui consisterait  à sortir aussi les écoles des bourgs pour les rendre plus aisément accessibles en voiture.

    De l'importance de la boulangerieLa boulangerie dans le bourg pose également des problèmes - la mauvaise adaptation des locaux, par exemple, mais aussi le stationnement des voitures, car dans un bourg rural il est hors de question de marcher, c'est pourquoi dans le bourg que nous étudions, il est admis que l'on se gare n'importe comment autour de la boulangerie, quitte à bloquer le trottoir et à encombrer la place centrale. Il est sans doute possible de maintenir des boulangeries dans les bourgs, mais cela nécessite tout à la fois que la commune soit capable de contrôler les implantations commerciales périphériques, d'avoir si nécessaire une stratégie foncière pour récupérer les locaux les mieux adaptés à cette activité, et de promouvoir les déplacements quotidiens à pied ou à vélo pour éviter que la boulangerie participe à l'engorgement automobile.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :