• L'architecture et les espaces morts

    Espaces mortsIl peut arriver que des architectes, habiles à construire de beaux bâtiments, produisent incidemment autour de ceux-ci des espaces "morts", sans valeur, inutilisés et inutilisables pour quoi que ce soit ou par qui que ce soit (sauf les tagueurs ?). Je vous en livre ci-contre un remarquable exemple, trouvé hier en bordure de la médiathèque d'un gros bourg breton. Ce résidu serait un véritable défi pour les adeptes du Placemaking : comment tirer parti d'un tel recoin ? Soit dit en passant, la vue doit être sympa depuis les fenêtres qui donnent sur lui...

    Les plus éminents professionnels ne sont pas à l'abri de ce genre de défaillance. On peut bien sûr penser aux abords de la Bibliothèque nationale de France, mais je vous propose en illustration le Palais Finlandia à Helsinki, œuvre du grand Alvar Aalto. Si un côté du bâtiment est superbement composé avec un parc public, l'autre côté donne sur un océan de bitume totalement inhospitalier et répulsif. Peut-être d'ailleurs n'est-ce pas la faute de l'architecte, mais celle des autorités Espaces mortslocales au cas où elles auraient eu la responsabilité de concevoir et aménager cet espace public. Notons d'ailleurs que depuis 46 ans que le bâtiment existe, lesdites autorités n'ont pas non plus été capables de traiter correctement le contact entre cette nappe de bitume et la rive du lac (photo du bas), et là on se demande quand même si le Maître n'aurait pas eu quelques directives à donner...

    .

    .

    .

    .

     .

    .

    Espaces morts.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :