• L'enfant et la planification urbaine : cas pratiques (1)

    L'enfant et la planification urbaine : cas pratiques (1)Voilà comment ils s'y sont pris dans six communes suédoises pour associer les enfants et jeunes à des projets d'aménagement urbain (extrait du rapport de Stefanie Oestreich, 2012, mentionné antérieurement). Pour l'instant, je vous livre le matériau brut (traduit avec quelques coupes), pour que vous puissiez y piocher des idées - ce que je manquerai pas de faire pour ma part. Je vous livrerai ensuite un résumé et des commentaires.

    ______________________________________

    Actuellement [2012], le Département suédois de la circulation et le Service suédois du logement mènent un projet pilote visant à promouvoir le rôle des enfants dans les projets communaux d'aménagement. Ils en attendent de nouvelles pratiques dans le domaine de la planification des gares, des quartiers d'habitat et des voies de circulation. Six municipalités ont été choisies pour cette étude pilote : Borlänge, Göteborg, Hällefors, Trelleborg, Örebro, Östersund.

     

    Les municipalités sont chargées d'initier les projets et de coopérer avec les écoles et les garderies pour donner aux enfants la possibilité de participer et d'exprimer leurs idées et réflexions. Le rôle des administrations d'Etat se situe dans la gestion globale du projet. Il leur appartient de coordonner les projets, d'aider la municipalité à les conduire et d'apporter un soutien financier et technique. Les résultats feront l'objet d'un rapport au gouvernement à l'automne 2012.

     

    Ville de Borlänge (42 000 habitants)

     

    Objet : Plan d'aménagement du quartier "Jakopsgården"

     

    C'est un projet de développement et de transformation à long terme comprenant une analyse de la structure du trafic, des voies piétonnières et cyclables, des zones de loisirs, des bâtiments et des lieux de rencontre. Il est réalisé par la société communale de logement. Environ 40 % des habitants de la région sont des enfants et des jeunes de moins de 19 ans, et il s'agit de les impliquer activement dans le processus de planification.

     

    La municipalité a choisi de coopérer avec deux classes d'une école ainsi qu'avec un professeur d'un collège/lycée. Les deux classes de quatrième année (env. 10 ans) travaillent sur le chemin de l'école et les endroits où les enfants jouent. L'enseignant travaille avec les élèves de la septième à la neuvième année (env. 13 à 16 ans) sur la question de savoir où les jeunes se rencontrent et se déplacent dans le quartier. Les méthodes choisies sont, entre autres, le dialogue avec les habitants, les sorties à pied avec les enfants, la construction de maquettes, le théâtre et l'analyse de l'impact des projets sur les enfants.

     

    Ville de Hällefors (7700 habitants)

     

    Objet : Amélioration de la sécurité des écoles primaires et leurs abords

     

    Le but de ce projet est d'analyser avec les enfants leur école primaire et les lieux qu'ils visitent avant et après l'école. En outre, il s'agit d'identifier les méthodes qui peuvent être utilisées dans la planification du trafic afin de pouvoir les utiliser de manière régulièrement par la suite.

     

    La municipalité travaille sur ce projet en coopération avec le service de l'environnement et du logement du comté. Les enfants participants sont âgés de 7 à 16 ans, donc les méthodes doivent être adaptées à l'âge. Celles-ci comprennent les dialogues en classe, la communication via les pages Web, les réseaux sociaux et les outils informatiques tels que les SIG.

     

    Ville de Göteborg (640 000 habitants)

     

    Objet : Un réseau d'enfants dans l'aménagement du territoire

     

    La commune de Göteborg crée chaque année environ 2000 nouveaux logements, la plupart situés dans des zones centrales. Le projet vise à dialoguer avec les enfants sur les développements futurs afin d'obtenir entre autres des modèles utilisables pour les études d'impact des projets sur les enfants. Un autre objectif est de disposer d'outils et de méthodes éprouvées pour impliquer les enfants en amont des processus de planification.

     

    Les enfants participent à des projets variés dans les différents quartiers. Leur participation est liée à des projets d'aménagement concrets. Les outils et méthodes de participation sont continuellement testés. L'objectif est de diffuser la participation des enfants dans des projets d'urbanisme qui n'en tiennent pas compte pour le moment.

     

    Ville de Trelleborg (28 000 habitants)

     

    Objet : conception d'une gare combinée à un centre d'échanges.

     

    La municipalité implique les enfants dans la conception de la nouvelle gare et d'un centre d'échanges. C'est un projet où beaucoup d'opinions différentes existent, car il aura une grande influence sur le centre-ville. Le projet vise à impliquer les enfants de la première à la douzième année (7 à 19 ans) dans la conception d'un environnement attrayant et sécurisé. Tout le monde travaille sur la question de savoir comment le chemin vers l'école et vers d'autres institutions importantes du quartier devrait être conçu pour être fonctionnel pour les enfants.

     

    Les questions posées aux enfants diffèrent selon l'âge. Pour les plus âgés, les questions sur le système de bus ainsi que les lieux où ils peuvent rencontrer leurs amis pour «traîner» sont d'une plus grande importance. Pour les plus jeunes, âgés d'environ cinq à six ans, le processus de participation a commencé avec la tâche de créer un livre dans lequel ils ont inscrit pendant leurs vacances d'été ce qu'ils aiment faire dans leur quartier. Où vivent-ils et quels moyens utilisent-ils pour se rendre dans les lieux ? Le livre est utilisé comme matériel de travail pour les ateliers en cours. Dans l'un de ces ateliers, la gare maritime a été visitée et des questions sur son fonctionnement ont été posées. De retour à l'école, les enfants ont réfléchi aux magasins qu'ils avaient longés et aux raisons pour lesquelles ils se trouvaient là. Une tâche pour eux était alors de travailler sur la question de savoir à quoi une gare doit ressembler, afin qu'ils puissent se repérer commodément. «Imaginez que vous deviez aller chercher votre grand-mère à la gare par vous-même, à quoi doivent ressembler les panneaux indicateurs et où doivent-ils être placés pour que vous puissiez les comprendre ?»

     

    Les enfants sont rejoints par les écoles locales, les centres d'activités pour les loisirs, le conseil des jeunes de la municipalité sous forme d'ateliers, de séminaires et de visites d'étude. Pour les enfants plus âgés et les jeunes adultes âgés de 16 à 24 ans, une page Web est utilisée pour les impliquer dans le processus de planification.

     

    En juin 2012, les résultats des projets seront présentés par les enfants lors d'une grande exposition à la gare centrale.

    _______________________________________________________________

    Image : "De meilleures bases pour la planification urbaine grâce aux connaissances et à l'expérience des enfants. Moins de contentieux, et des procédures plus rapides". Lieu : Göteborg. Source : Trafikverket.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :