• Notes de lecture : "Last Child in the Woods"

    Notes de lecture : "Last Child in the Woods"Publié en 2005, cet ouvrage du journaliste et essayiste américain Richard Louv étudie les raisons pour lesquelles les enfants deviennent de plus en plus déconnectés de la nature. Il cherche aussi des remèdes à une évolution qui lui paraît inquiétante, car la relation avec la nature est à ses yeux un facteur essentiel au développement de l'enfant - et en  particulier de sa capacité à utiliser ses sens, à développer son imagination et sa créativité, à avoir confiance en lui, à pratiquer des activités physiques, à renforcer sa santé, à comprendre le monde dans sa diversité et sa complexité...

    Les facteurs de cette déconnexion sont bien connus : l'urbanisation croissante, bien sûr, mais aussi l'obsession sécuritaire ainsi que l'envahissement de la vie de l'enfant par les technologies numériques, qui le retranchent du monde réel en l'enfermant dans une double bulle, celle du domicile et celle du monde virtuel. L'auteur met également en cause l'affaiblissement de la transmission inter-générationnelle des savoirs liés à la nature ainsi que la raréfaction des espaces intermédiaires entre la ville minérale et les espaces verts officiels ou les espaces naturels protégés, dont les usages sont souvent préconçus et réglementés.

    Le livre contient des pages passionnantes sur la découverte du monde naturel par les enfants dans ces espaces "informels", terrains vagues, friches, replis de terrain oubliés des planificateurs et des "trames vertes et bleues"  mais regorgeant de vie sauvage et pouvant être des territoires d'exploration à l'échelle de l'enfant. Pour l'auteur, qui se base tant sur sa propre expérience que sur des entretiens et sur la littérature, ce que les enfants peuvent vivre dans de tels lieux a bien plus de valeur que les "marches forcées" du dimanche avec les parents ou même les visites de parcs nationaux. Louv récuse l'idée du "regarder mais ne pas toucher", qui s'impose dans les espaces protégés, insistant au contraire sur l'importance d'une relation physique directe qui peut passer aussi bien par la construction de cabanes que par la cueillette ou la pêche, à laquelle il donne une grande importance. Il souligne aussi la valeur d’une relation solitaire avec la nature, indispensable à la contemplation et à l'imagination.

    La partie à mon avis la plus captivante du livre est consacrée au milieu scolaire, dans laquelle l'auteur présente diverses expériences menées aux Etats-Unis ou ailleurs dans le monde pour concevoir et promouvoir des pédagogies basées sur le contact avec la nature. Certaines  de ces initiatives semblent couronnées de succès, ce qui donne évidemment envie d'en apprendre davantage mais interroge aussi sur les raisons de leur rareté.

    Louv a le mérite de ne pas tomber dans une opposition trop facile entre une nature parée de toutes les vertus et une ville supposée déshumanisante, dont il ne dit d'ailleurs pas grand chose. En fin d'ouvrage, le chapitre consacré à "la nécessité spirituelle de la nature pour les jeunes" aborde la question sous son aspect moral et religieux. Même si on n'est pas obligé de suivre l'auteur sur ce terrain, on remarque qu'il n'en fait pas trop (juste le minimum pour un lectorat américain ?) et le mécréant ne peut que partager ses considérations sur ces moments intenses de fusion avec le vaste monde que peuvent être, par exemple, la contemplation du ciel étoilé ou de la beauté d'une simple fleur.

    Pour l'urbaniste, ce livre serait un appel à laisser tout simplement tranquilles, sur les franges urbaines, des espaces sans statut particulier, laissés à leur évolution naturelle et à un libre usage des habitants du voisinage - une notion de "tiers lieux", en quelque sorte, entre l'espace urbain et les espaces naturels dûment estampillés et gérés.

    A venir : quelques "morceaux choisis" du livre.

    Références : Last Child in the Woods, par Richard Louv. Atantic Books, 388 p.

    Image : Tom Sawyer, auteur indéterminé, source : auditionsfree.com


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :