• PlaceGame à Vannes

    PlaceGame à VannesLe 12 octobre, alors que se tenait à Amsterdam la semaine européenne du Placemaking, les étudiants d'une classe prépa du lycée Saint-François Xavier, à Vannes, ont participé à un PlaceGame. Du fait que ces étudiants travaillent cette année sur les espaces publics à travers le monde, l'opération était tout à fait appropriée à leur formation. Il leur a été demandé d'observer en 20 minutes deux espaces publics du centre-ville (cinq étudiants sur chaque site), à l'aide de la grille du PlaceGame, puis d'exprimer en 30 minutes leur diagnostic et leurs propositions pour améliorer les fonctions de ces espaces - à court terme, dans l'esprit "lighter/quicker/cheaper", et à long terme, avec des ambitions et des moyens.

    L'un de ces espaces (le jardin de Limur) est un jardin public ancien et arboré de 3500 m², au cœur d'un îlot urbain relativement "patrimonial". L'endroit ne manque pas de charme, mais il est enclavé, peu visible, non signalé, et difficile PlaceGame à Vannesd'accès, avec des escaliers un peu partout. L'autre est une sorte de square d'environ 1000 m², situé entre la Poste et la Préfecture et entouré de parkings. En partie amputé par l'entrée d'un parking souterrain, c'est un espace résiduel, peu accueillant en l'état mais qui est au cœur d'un quartier très animé en journée.

    Un des résultats de l'opération "PlaceGame" aura été de faire découvrir à la plupart des étudiants ces espaces situés à moins de 300 m de leur établissement et dont ils ne connaissaient pas l'existence - ce constat en dit long sur l'attractivité et la visibilité de ces lieux. Les propositions ont été très riches, pour certaines réalisables rapidement et à peu de frais, mettant une fois de plus en évidence l'efficacité de cette méthode de travail en temps limité. Il a toutefois été constaté un problème de l'ordre de la temporalité, car si le jardin de Limur était désespérément désert, on sait par ailleurs qu'il peut être bien fréquenté certains jours ou à certains moments de la journée. Quoi qu'il en soit, le PlaceGame aura permis aux étudiants de constater que des espaces auprès desquels on peut passer sans même les voir ont un gros potentiel au service du public, et de constater également que ce potentiel peut se révéler rapidement pour peu que l'on observe les lieux avec un regard aiguisé et à l'aide d'une bonne méthode.

    Merci à Mme Sylvie Busnouf, professeur de géographie, pour avoir été à l'origine de cette initiative. Et merci aux étudiants pour leur enthousiasme et leur forte implication.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :