• Qu'est-ce qui favorise l'accès aux espaces verts ? 4. La facilité d'orientation

    Qu'est-ce qui favorise l'accès aux espaces verts ? 4. La facilité d'orientationPour qu'un bon sociotope soit commodément accessible, il ne suffit pas qu'il soit proche de l'habitat, il faut aussi qu'il soit aisément repérable et que le trajet pour y accéder soit simple. Nous avons tous fait l'expérience de débarquer dans une ville inconnue et d'y chercher un coin pour pique-niquer : à partir de la gare ou du parking, le regard recherche non pas d'abord un plan de ville, mais une masse de verdure annonciatrice d'un jardin public susceptible de nous accueillir ; dans ce cas, il est évident qu'un jardin situé à 500 m et tout de suite visible nous attirera davantage qu'un jardin situé à 100 m et invisible ou d'accès complexe.

    Au-delà de cet aspect de repérage immédiat dans l'espace, se pose aussi la question de la quantité d'information à mettre en œuvre pour suivre une trajectoire complexe, avec des changements de direction.  Même si la quantité d'énergie à dépenser est la même pour rejoindre deux jardins distants de 300 m, un certain nombre d'usagers auront tendance à se rendre au jardin accessible en ligne droite et à délaisser celui Qu'est-ce qui favorise l'accès aux espaces verts ? 4. La facilité d'orientationsitué au bout d'un parcours en lignes brisées, parce que ces changements de direction supposent d'abord une connaissance préalable du territoire et créent de micro-obstacles ou coupures psychologiques quand ils ne correspondent pas à des obstacles physiques. Rappelons enfin qu'en territoire mal connu, la manipulation d'un plan de ville ou d'une carte topographique n'est pas toujours évidente ; il serait d'ailleurs intéressant de savoir quelle proportion de la population est capable d'utiliser ces documents.

    La notion de "syntaxe spatiale" permet de mesurer et décrire ces phénomènes. Alexander Ståhle et Lars Marcus ont mis au point un outil informatique, adossé à un système d'information géographique (MapInfo en l'occurrence), qui permet d'analyser les complexités de parcours entre n'importe quelle adresse et un espace déterminé. Cet outil de mesure de l'"accessibilité géographique" est beaucoup plus performant que la méthode consistant à mesurer des distances à vol d'oiseau. La notice (en anglais) qui le présente est d'un grand intérêt,vous pouvez la télécharger ici. L'outil informatique lui-même ("Space syntax tool") est téléchargeable ici, mais son utilisation gratuite est limitée à des usages de type universitaire.

    Date : 11 juin 2011

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :