• Spécial Saint-Valentin

    Spécial Saint-ValentinNotre blog ne pouvait pas ignorer les nombreux "bois d'Amour" qui parsèment notre douce France (avec une densité spécialement élevée en Bretagne, semble-t-il), et nous avons donc signalé ici ces sociotopes qui accueillirent naguère les ébats du petit peuple des bourgs et des campagnes. D'éminents personnages en firent aussi usage. Ainsi, dans son autobiographie (La Force de l'Âge), Simone de Beauvoir raconte qu'il lui arrivait de rencontrer Jean-Paul Sartre sous les frondaisons accueillantes des châtaigneraies limousines, et le lecteur comprend clairement que c'était non seulement pour échanger sur Hegel et Kierkegaard, mais aussi pour "aller aux fraises" ou pour "voir la feuille à l'envers".

    Dans le "Robert des expressions et locutions", notre grand lexicographe national Alain Rey nous apporte quelques précisions instructives sur ces deux expressions étroitement liées aux bois d'Amour :

    "Aller aux fraises (en parlant d'un couple) : "chercher un lieu écarté propice aux ébats amoureux". Cette locution populaire d'origine rurale est attesté en en 1915 (Esnault). L'activité naïvement anodine de cueillette des fraises (des mûres, de la pâquerette) qu'on ne saurait découvrir qu'en des lieux cachés, le couvert des bois, les buissons, en désigne métonymiquement une autre. Ces fruits si bien cachés ne seraient autres que des parties, elles aussi cachées, du corps féminin", etc. 

    "Voir la feuille à l'envers : "se livrer dans les bois aux plaisirs de l'amour", pour reprendre l'élégante définition du grand dictionnaire de Wartburg, se dit surtout des filles."

    Reste que la période de la Saint-Valentin permet difficilement de pratiquer ces activités puisque, sous les rigueurs hivernales, le bois d'Amour n'a encore ni fraises ni feuilles à offrir.  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :