• Toujours les bancs

    Toujours les bancsHier soir, j'assiste à une réunion publique sur le réaménagement d'un quai bordant l'estuaire qui traverse ma ville. Le projet est présenté par un collaborateur d'un bureau d'études techniques et par une architecte du patrimoine, associée à l'opération car on se trouve ici aux abords de monuments historiques. Arrive le moment où il est question du mobilier, et on nous fait voir un modèle de parallélépipède de granite qui est censé servir de banc.

    Vous devinez la suite : je demande si à la place, il ne serait pas possible d'avoir des vrais bancs, dotés d'un dossier pour offrir un minimum de confort, et on me répond que ces choses en granite ont été retenues pour des motifs d'harmonie paysagère. Je ne relève pas que les plantations d'arbres de Judée prévues par le projet peuvent paraître un peu singulières au bord d'un estuaire breton, et je reviens à la charge en demandant à l'architecte si elle aimerait s'asseoir sur un bloc de granite sans dossier pour lire au bord de l'eau. Elle botte en touche en me répondant que le projet prévoit non seulement des "bancs", mais aussi des linéaires de corniches "relativement confortables" pour s'asseoir. C'était l'adverbe de trop, qui suscite d'ailleurs quelques sourires dans l'assistance, car je suggère que tant qu'à faire, on pourrait offrir au public des sièges tout simplement confortables, et pas "relativement".

    Le sujet revient sur le tapis au cours des échanges, un autre participant s'associant à ma demande de bancs confortables. L'architecte lui répond que "on l'a bien noté". Pourtant, quelque chose me dit que nous n'allons pas échapper aux blocs de granite, car le confort est une préoccupation triviale qui ne saurait prévaloir sur l'Esthétique, laquelle nous apporte des satisfactions autrement plus élevées. Si ce blog existe toujours en 2022, date à laquelle l'aménagement devrait être achevé, je ne manquerai pas de vous apporter l'information.

    Photo : une belle collection de "bancs" en granite au bord de l'Hudson à New-York.


  • Commentaires

    1
    Apus
    Mercredi 19 Juin à 10:57
    Un journaliste a écrit un livre: « Faut-il pendre les architectes ? »
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :