• Une école intervient sur un projet urbain

     Une école intervient sur un projet urbainContinuons encore un peu à nous intéresser au rôle que peuvent jouer les enfants dans la planification urbaine - c'est peut-être un peu à la marge du propos de ce blog, mais après tout, il n'y a pas tant que cela de sites internet qui s'intéressent à la question dans ce pays ? Voici la présentation d'une expérience réalisée à Östersund (voir article précédent) :

     

    À Östersund, les enfants et les jeunes participent à la planification urbaine. Pour Mona Modin Tjulin, présidente du Conseil Environnemental et Social, cela apporte des idées nouvelles et permet d'obtenir des plans d'aménagement différents des autres, tandis que les enfants apprennent comment fonctionne la démocratie locale.

     

    Dans cette commune, il est évident pour les élus, les enseignants et les planificateurs que les enfants et les jeunes apportent leurs compétences à l'élaboration de plans d'aménagements de détail (*). Les enfants d'âge préscolaire ont souvent une vision différente quant à la façon dont les allées piétonnières et cyclables devraient être conçues dans leurs quartiers de résidence. Cela est dû au fait qu'ils connaissent très bien leurs territoires et qu'ils ont des perspectives spécifiques. Ils peuvent également signaler rapidement les lieux où ils n'ont pas envie d'aller et de jouer.

     

    Une dimension naturelle du travail
    "Nous sommes convaincus que les enfants et les adolescents ajoutent plus de compétences, tout en se mettant en contact avec des professions passionnantes. Chaque disposition du plan d'urbanisme comporte aujourd'hui une prise en compte de la participation des enfants et des jeunes dans les plans de détail », déclare Mona Modin Tjulin.

     

    Dans ce travail, la tâche des enfants a été d'identifier quelles zones devraient être exemptées de constructions, quelles zones ont moins de valeur, et ce qui pourrait apporter davantage de satisfaction aux enfants dans d'autres zones. Les enfants ont regardé des photographies aériennes, des cartes et des maquettes pour rapporter leurs points de vue et leur façon de se déplacer dans le territoire. La municipalité a collaboré avec des enfants de quatrième et cinquième année (= 10 à 12 ans) et un groupe d'enfants de cinq ans en maternelle.

     

    Le rôle des planificateurs et des enseignants
    Ceux-ci se sont rencontrés à l'école au cours d'une journée d'étude qui comprenait des informations sur le processus de planification, les cartes et les maquettes. Les pédagogues ont conçu leur tâche éducative en lien avec les activités de plein air, les mathématiques et les sciences sociales. Ensuite, une visite a été organisée au service de l'urbanisme de la ville, pour que les enfants puissent voir les programmes informatiques utilisés par les planificateurs pour dessiner les cartes. Certains enfants ont été autorisés à regarder des images de zones résidentielles et à discuter de ce qui figurait sur les cartes, par exemple les hauteurs, les voies de circulation ou les stationnements.

     

    Un grand intérêt pour les propositions des enfants
    Les suggestions, pensées et idées des enfants ont été rapportées lors d'une journée spéciale à l'école à destination de plus de 60 élus, officiels et représentants de différentes autorités. La municipalité a compilé les opinions et les connaissances des enfants dans une "étude d'impact sur les enfants". Celle-ci a été jointe aux documents destinés à la consultation du public.


    Aucun contentieux
    - Cela à conduit à prévoir par exemple de bons arbres pour grimper, des aires de barbecue ou des espaces boisés, indique Mona Modin Tjulin. Il y a beaucoup de planificateurs et d'enseignants qui sont curieux de savoir comment nous avons travaillé. Nous avons tous appris en cours de route, cela prend du temps mais ça en vaut la peine. Aucun de nos plans de détail n'a fait l'objet d'une action contentieuse, c'est aussi à noter.

     

    Prenez la jeunesse au sérieux !

     - Si j'avais à donner un conseil, ce serait de prendre les jeunes au sérieux - ils le méritent ! Demandez aux enfants, et vous obtiendrez de bonnes réponses. En introduisant la planification urbaine dans les programmes d'études en sciences sociales, en mathématiques ou en arts, nous pouvons tout naturellement parler de valeurs démocratiques. Nous avons l'impression d'avoir fait du bon travail.

     

    (*) Les "plans de détail" en Suède correspondent grosso modo aux "orientations d'aménagement et de programmation" que l'on trouve dans nos PLU (plans locaux d'urbanisme).

    Photo : Birgitta Skoglund.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :